Télémédecine

Un enjeu majeur

 

La télémédecine constitue un facteur clé d’amélioration de la performance de notre système de santé.
Son usage dans les territoires constitue en effet une réponse organisationnelle et technique aux nombreux défis épidémiologiques, démographiques, et économiques (contrainte budgétaire) auxquels fait face le système de santé aujourd’hui et précisés en Auvergne dans le diagnostic préalable au projet régional de santé.

 

Mise en oeuvre régionale

 

Dans le cadre de son Programme Régional de Télémedecine (PRT), l'ARS Auvergne a lancé en mars 2012 un appel à projets "afin de recueillir des actions innovantes pour la région".

Le GCS SIMPA, en tant que porteur de projet,  a été retenu pour réaliser le déploiement d'un système d'information de télémedecine adapté à la région, comportant un projet de téléconsultation régional.

 

ESpace TELémédecine Auvergne

 

L'ESpace TELémédecine Auvergne, baptisé Estela ®, est la solution territoriale de télémédecine au service des acteurs de soins, répondant aux exigences du décret de télémédecine de la loi HPST du 21 juillet 2009. Cette plateforme permet de faire de la téléconsultation ou de la téléexpertise sur différents axes de collaboration médicale : traitement de l’AVC aux urgences, gériatrie,  psychiatrie, dermatologie…
Elle  s’articule autour d’un « télé dossier » chez un hébergeur de données de santé, sur lequel sont paramétrés  des « workflows » adaptés aux différents cas de téléconsultation.
Le consortium Orange-Covalia-Almerys a été retenu dans le cadre de l’appel d’offre lancé en décembre 2012. Orange assurant la maitrise d’œuvre, l’hébergement et le réseau ; Covalia étant l’outil de gestion du dossier et de la visio.

Depuis sa mise en oeuvre, cette plateforme est utilisée par différentes spécialités (neurochirurgie, oncogériatrie, néphrologie,...)

Vous souhaitez en savoir plus ? Vous avez un projet de télémédecine ?
Cet espace est fait pour vous : https://www.esante-auvergne.fr/communaute/telemedecine

 

Ce projet bénéficie d'un financement FEDER Auvergne.

 


 

Découvrez deux cas d'usages de la plateforme Estela en vidéo :
 

 

TELEMAAC ® (Télémédecine Auvergne Accidents Cérébraux)


L’amélioration de la prise en charge de l’AVC est un enjeu majeur de Santé Publique avec 360 personnes victimes chaque jour d’un AVC en France. Il apparaît qu’il s’agit de la 3ème cause de mortalité et de la 1ère
cause de handicap acquis de l’adulte en France. En Auvergne, 3 700 personnes ont été victimes d’un AVC et 700 décès sont causés par un AVC en moyenne par an.
Un des axes prioritaires du projet régional de santé est donc la structuration de la filière neurovasculaire. Le projet régional de télé-AVC, baptisé TELEMAAC ®, a pour objectif de permettre une meilleure prise en
charge des patients victimes d’AVC et de compenser les problèmes de démographie médicale, en particulier concernant les neurologues.
La prise en charge des accidents ischémiques cérébraux est une urgence médicale. Un traitement appelé fibrynolyse, peut, dans certaines conditions, être administré par voie intraveineuse dans les 4h30 suivant le début des symptômes, après avis neurologique, le plus tôt possible.

La plateforme TELEMAAC ® est opérationnelle depuis décembre 2013.
Ce service permet le traitement des AVC entre les services d’urgences des Centres Hospitaliers d'Aurillac, de Montluçon, de Moulins, de Vichy et du Puy-en-Velay et l’Unité Neuro-Vasculaires (UNV) du CHU de Clermont-Ferrand.
Le déploiement sur d'autres services d’urgences est en cours afin que l’utilisation de la plateforme se généralise pour la suspicion d’AVC.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Coordination gérontologique aidée par la télémédecine (COGERT)


Le but est de procéder à des consultations depuis des structures médico-sociales par le géronto-pôle interhospitalier clermontois.
Ces consultations peuvent avoir lieu à la demande du médecin coordonnateur de l’EHPAD ou du personnel soignant, afin d’avoir un avis de spécialiste.

La première téléconsultation a eu lieu en mai 2014 entre l'EHPAD de St Jean d'Heurs et le CH de Riom.
Les EHPAD d'Aubière, Billom, Bourg-Lastic, Charensat, Pontaumur, Romagnat, St Jean d'Heurs sont équipés et pratiquent des téléconsultations.

 

CyberCantal Télémédecine
 

Le Conseil Départemental du Cantal expérimente la télémédecine sur 5 établissements médicaux-sociaux (EHPAD d'Ydes, EHPAD de Saint-Illide, FAM de Pierrefort, FAM de Riom-Es-Montagnes, Clinique du Souffle de Riom-Es-Montagnes) pendant 2 ans (2014-2015). Des chariots de télémédecine ont été mis à disposition des établissements partenaires de cette expérimentation, qui a pour objectif d'améliorer l'accès aux soins.
L'expérimentation est orchestrée par un comité de pilotage départemental associant les services du Conseil Départemental du Cantal, l'Agence Régionale de Santé, le GCS SIMPA, le Conseil Régional d'Auvergne, les établissements expérimentateurs, le centre hospitalier d'Aurillac, les caisses de sécurité sociale.
Le budget global de cette expérimentation s'élève à 370 000 €, financés à 50% par le FEDER Massif-Central, 42% par le Conseil Général du Cantal et 8% par le Conseil Régional d'Auvergne.

 



 

Tableaux de bord des usages de la télémédecine en Auvergne-Rhône-Alpes :

Novembre à Janvier 2017

Octobre 2016

 

 

Contacts :
Gérard Rix, chef de projet télémedecine
Tél.    04 73 31 87 36
Mail : g.rix@esante-auvergne.fr

Mathieu Estival, chef de projet en charge de l'émergence de projets e-santé
Tél. 04 73 31 87 38
Mail : m.estival@esante-auvergne.fr